MaPrimeRenov, plus de conditions, tout le monde y aura droit!


La Rénovation énergétique pour l’installation d’une pompe à chaleur ou de l’ isolation des murs extérieurs n’est plus réservé aux seuls foyers précaires ou grands précaires, à partir du 1 janvier tous les ménages pourront bénéficier d’aide de l’Etat, notamment MaPrimeRenov.

Plutôt que procéder par « petits bouts », le gouvernement préfère voir les Français s’engager dans la « rénovation globale » de leur logement via une aide supplémentaire au titre du dispositif MaPrimeRénov.

Pas moins de 7 millions de logements sont classés « passoires thermiques » en France. Le plan de relance sera dévoilé ce jeudi 3 septembre 2020.

Cette fois, tout le monde aura droit a MaPrimeRénov, la principale aide aux travaux d’isolation dans le logement privé, qui a succédé au crédit d’impôt de la CITE concernant la transition énergétique, ne visera plus seulement les personnes aux revenus modestes et très modestes, mais tous les foyers pourvu qu’ils en fassent la demande par l intermédiaire d’agents RGE.

Cette extension du domaine de la rénovation thermique, qui doit être applicable à compter du 1er janvier. Dans ce cadre, aux 800 millions d’euros dévolus chaque année à cette prime viendront s’ajouter 2 milliards sur deux ans.

Ce « coup de pouce » est destine a réduire massivement la facture mensuelle des français a été annoncé cet été par Emmanuelle Wargon.

Ce n’est pas le seul changement. Le bénéfice de MaPrimeRénov, jusqu’à présent réservé aux propriétaires occupant leur logement, sera étendu à ceux qui le louent, ainsi qu’aux copropriétés pour les interventions impliquant les parties communes, comme le calorifugeage à 1 euro sans avoir recours a une assemblée générale ou le changement pour une pompe à chaleur ( puisque les chaudières au fioul sera interdites en 2021).

Le montant de MaprimeRenov sera t il le même pour tous les foyers?

Le plan de relance derait donc lever se voile prochainement. Nous attendront celle du projet de la loi de Finances pour 2021, fin septembre.

Il devrait avoir une variation de cette prime selon les revenus, étant entendu que « les plus modestes sont les plus prioritairement visés », comme on le fait valoir au ministère de la Transition écologique et on devrait voir 4 niveaux de Primes.

L’autre point concerne les travaux éligibles. Un barème d’aide existe déjà, catégorie de travaux par catégorie de travaux, mais le gouvernement souhaite aller plus loin. Soucieux de venir à bout des 7 millions de « passoires thermiques » recensées dans le parc privé, il a prévu d’instituer des aides supplémentaires pour encourager les foyers à engager des « bouquets de travaux », pouvant englober, par exemple, un changement de chaudière avec l’isolation des murs exterieurs. Un soutien à « la rénovation globale », selon la formule consacrée du ministère.

Au final y a t il un « reste à charge »?

Question extrement importante, avec les crédits des certificats d’économie d’énergie (CEE), une aide cumulable à MaPrimeRénov, il ne devrait plus rester à la charge des ménages que 10 % du coût des travaux. Ce solde pourrait même être nul dans certains territoires.

Vérifiez avec nos conseillers experts, vos droits et montants exacts auxquelles vous pouvez bénéficiez.

Mais quid des autres ? « Il faut absolument que les banques apportent des solutions de financement via les éco-PTZ, les prêts à taux zéro. Ce qu’elles ne font pas ou peu car les montants empruntés sont peu élevés et ne les intéressent pas », déplore France-environnement le conseil en rénovation énergétique. Un moyen de faire bouger les banques serait, selon elle, « de faire évoluer fortement » dans le budget de l’Etat le montant du crédit d’impôts auquel la distribution de ces prêts leur donne droit.

Soyez prévoyant, demander à bénéficier de toutes les aides de l’État pour effectuer vos travaux de rénovation dont certaines sont Gratuites.