Ma Prime Rénov’ : nouvelles à partir du 1 octobre 2021.


Ma Prime Rénov’ : Qui pourra en bénéficier ? Quel montant ? Qu’elles sont les nouvelles règles?

Rénovation énergétique: La Prime COUP DE POUCE va changer pour l’année 2021 . L’aide de l’Etat va s’investir pour aider les foyers à effectuer des travaux destinés à rendre les logements moins gourmands en énergie va évoluer en 2021. 

A partir de 2021, l’aide à la rénovation énergétique des logements sera accessible à tous les ménages, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés. Les travaux engagés dès le mois d’octobre seront éligibles à la nouvelle version de Ma prime Rénov’.

On en sait un peu plus sur ce que va devenir Ma Prime Rénov’. Cette aide, destinée à financer les travaux de rénovation énergétique dans les logements, remplace depuis le 1er janvier 2020 le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et le dispositif Habiter Mieux Agilité de l’Anah.

Dans le cadre du plan de relance de l’économie présenté début septembre, le gouvernement a décidé de faire évoluer la prime afin de stimuler la demande dans le secteur du bâtiment.

Ma Prime Rénov’, lancée l’an dernier au profit des ménages les moins fortunés, va s’ouvrir l’an prochain à « de nouveaux bénéficiaires » et cibler davantage les « passoires thermiques« , est-il expliqué dans le projet de loi de finances pour 2021, dévoilé ce lundi 28 septembre.  

La PrimeRenov, Pour qui ?

Eh bien sur l’annonce, faites en grande pompe, Tous les ménages seront concernés.

Jusqu’à présent cette prime était exclusivement réservée aux propriétaires occupants modestes, Ma Prime Rénov’ sera accessible à tous les propriétaires occupants.

Mais attention, seuls les propriétaires depuis plus de deux ans qui occupent leur logement à titre de résidence principale y sont éligibles.

Cette aide à la rénovation énergétique des logements sera accessible, à partir de 2021, à tous les ménages sans condition de revenus dès l’instant où ils occupent leur logement en tant que résidence principale depuis plus de deux ans, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés. Elle était jusqu’ici réservée aux ménages aux revenus « très modestes » et « modestes« , dont les plafonds

La prime Renov ainsi que d’autres Primes seront également ouverte aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés. « Cela va permettre d’accélérer la transition énergétique vers moins de « passoires thermiques » dans le parc locatif privé, qui en compte le plus », a expliqué la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon.

Comment la prime sera-t-elle calculée ?

« La prime sera calculée en fonction des revenus, de la localisation du logement et du type de travaux, a indiqué Emmanuelle Wargon. Pour les foyers les plus modestes, l’aide peut aller jusqu’à 90 % du devis, puis elle descend à 75 %, 60 % et 40 % pour les ménages les plus aisés ». Un barème spécifique sera appliqué pour l’Ile-de-France.

Un simulateur pour connaître le montant de l’aide sera présenté le 5 octobre. « Par exemple, si vous voulez passer à une pompe à chaleur, l’aide pourra aller de 10 000 € à 20 000», a précisé la ministre. Démarches simplifiées avec France Environnement.

Les ménages qui effectuent des travaux qui permettent de sortir leur logement du statut de classé F ou G du diagnostic de performance énergétique pourront bénéficier d’un bonus de 1 500 € .

Quels sont les travaux qui pourront être financés ?

Toutes sortes d’opérations destinées à faire baisser la consommation d’énergie du logement sont subventionnables. Il peut donc s’agir de travaux d’isolation intérieures de votre maison, de système de chauffage pompe à chaleur, de ventilation VMC, ou d’une isolation thermique de vos murs extérieurs (voir notre article sur le ravalement) , avec une possibilité de prise en charge entière, voir conditions.

A  noter qu’il convient de confier ces tâches à une entreprise reconnue garante de l’environnement (RGE), et éviter les nombreuses arnaques. Cliquez ici pour accéder à l’annuaire officiel des artisans RGE

Pour quel montant ?

Impossible de donner un unique montant puisque, comme c’est déjà le cas actuellement, cette aide sera calculée en fonction des revenus et du type de travaux effectués, pour un maximum de 20.000 euros sur cinq ans. Par exemple, passer d’une vieille chaudière au fioul à une chaudière à une pompe à chaleur pourra donner lieu à  une subvention pouvant aller jusqu’à 10.000 euros pour la Prime Renov, mais également 20.000 euros en passant avec d’autres organismes. 

Ainsi, pour les foyers les plus modestes, l’aide pourra aller « jusqu’à 100%, 90% du devis« , puis elle descendra « à 75%, 60% et 40% » pour les ménages les plus aisés, a indiqué la ministre du Logement Emmanuelle Wargon .

  

Quand le nouveau dispositif sera-t-il activé ?

Tous les devis signés après le 1er octobre seront éligibles à la prime nouvelle version. Les ménages et copropriétés, jusqu’à présent non éligibles, peuvent d’ores et déjà engager une démarche de travaux et pourront déposer leur demande d’aide à partir du 1er janvier 2021.

Comment demander la prime ?

La demande se fait généralement en ligne sur le site maprimerenov. Après vous êtes créé un compte, vous devez renseigner des informations sur vos revenus, votre logement, le type de travaux que vous souhaitez réaliser et les entreprises mobilisées. Vous devrez aussi télécharger des pièces justificatives comme les devis. Une fois la demande finalisée, un instructeur de l’Anah procédera à sa vérification. Si votre demande est jugée recevable, vous recevrez dans un délai de quinze jours une notification vous confirmant l’attribution de votre prime et son montant.

Cela semble simple, mais vous devrez généralement avancer les frais, et ensuite attendre qq. mois pour récupérer votre prime, si tout ce passe bien. Avec France Environnement la démarche est simplifiée car nos entreprises partenaires régionales ne vous payez une facture toutes les primes déduites!

Mise en relation avec un de nos conseillers experts , Cliquez

La prime peut-elle être cumulée avec d’autres aides ?

Il est possible de cumuler Ma Prime Rénov’ avec d’autres aides à la rénovation énergétique telles que les Certificats d’économie d’énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro, le chèque énergie ou encore des aides proposées par les collectivités locales.

Bon à savoir 

Pour être accompagné dans votre projet de rénovation, vous pouvez consulter gratuitement un conseiller France Environnement.