Aller au contenu

Ma Prime Renov 2022, démarches simplifiées avec France Environnement.

Ma Prime Renov et votre prime CEE démarches simplifiées en 2022. Un projet de loi présenté au dernier conseil des ministres impose aux logements d’avoir, à partir de 2022, un carnet d’information dès lors que des travaux énergétiques y seront effectués. Ainsi, afin d’accélérer le rythme de cette rénovation énergétique, le dispositif d’aide « Ma Prime Renov » est simplifié en 2022.

Ma Prime Renov : Qu’est ce que le carnet de santé immobilier?

Un projet de loi présenté au dernier conseil des ministres impose aux logements d’avoir, à partir de 2022, un carnet d’information dès lors que des travaux énergétiques y sont effectués. Cette fois, le gouvernement a fait attention à ne pas franchir la ligne rouge et a cadré le carnet : « L’objectif d’intérêt général qu’il poursuit est clairement affirmé et porte exclusivement sur l’amélioration de la performance énergétique des logements », approuve le Conseil d’Etat dans son avis sur le projet de loi.

Quelles sont les aides prioritaire accordé dans le cadre de Ma Prime Renov ?

Les aides prioritaire le sont donc d’une part pour l’isolation des murs extérieurs dans le cas d’un ravalement. Mais aussi l’isolation des tuyaux  » le Calorifugeage » ou le changement pour une pompe à chaleur. Tout ceci pour les propriétaires habitants ou bailleurs.

Ainsi, France environnement va prendre en charges toutes les démarches des ménages pour obtenir immédiatement la « Prime CEE », mais aussi l’obtention de « MaPrimeRenov' » pour réduire les passoires énergétique dans la simplification des démarches et la réduction du reste à charge pour les foyers !

Testez en quelques clics votre éligibilité aux aides à la rénovation grâce au Je calcule le montant de mes aides, gratuit et sans engagement.

Qu’est ce que Ma Prime Renov et la Prime CEE?

 Ma Prime Renov 2022  est une nouvelle aide renforcée en 2022.

Lancée en janvier 2020, « MaPrimeRénov’ » est la nouvelle aide à destination des ménages aux revenus modestes et très modestes. (Prime également disponible pour les ménages plus aisés depuis 2021).

Le dispositif vise :

  • les propriétaires occupant le logement au titre de résidence principale ;
  • les habitations construites depuis plus de deux ans ;
  • les travaux d’isolation, de chauffage ou de ventilation réalisés par une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ainsi que les frais d’audit énergétique.

Fort de son succès, avec déjà plus de 60 000 dossiers déposés, l’objectif est de + de 200.000.

Ainsi l’objectif premier est de permettre d’accord et plus de primes et faciliter encore les démarches.

Quelles sont les aides cumulables avec MaPrimeRénov et la Prime CEE.

La bonne nouvelle, c’est que MaPrimeRénov est cumulable avec d’autres aides :

  • la TVA à 5,5 %

  • ;l’éco-PTZ

  •  ;les aides des collectivités locales

Comment France environnement facilite vos démarches?

France Environnement prend en charge les démarches administratives et, à la fin des travaux, l’Anah verse le montant de la Prime directement sur le compte du particulier.

En plus de faciliter les démarches, la gestion de « Ma Prime Renov’ » France Environnement cumul des aides CEE directement sur la facture. Le reste à charge des ménages aux revenus modestes est ainsi considérablement réduit.

France environnement, expert en énergie qui vous accompagne dans vos démarches en vous donnant des réponses claires et simplifiées afin d’obtenir vos différentes primes .

Egalement votre pompe à chaleur à 1 euro ( depuis le 1 Janvier 2022 le choix se diversifie avec votre chaudière à granulée de bois ou votre poêle à bois également pour 1 euro)

Gratuit, Sans Engament, en 10 sec Chrono…

Formulaire contact chauffage
(Monsieur, Madame ou, Mademoiselle)

Voici quelques exemples de simulations :

* Le coût d’installation d’une PAC air/eau couvert à 80 %

  • un couple et leurs trois enfants ;
  • vivant dans une maison individuelle dans les Bouches-du-Rhône ;
  • avec un revenu annuel de 42 000 €.

La famille a pour projet l’installation d’une pompe à chaleur (PAC) air/eau à 12 000 € TTC.

Le ménage touche à la fois 3 000 € TTC de Prime CEE et 4 500 € TTC de Prime Rénov’ : soit 7 500 € d’aides. Avec un reste à charge de  4500 €, ce foyer a pu bénéficier d’une aide dépassant les 70 % pour son projet avec une possibilité d’un prêt à taux 0%.

* Un projet d’isolation des murs par l’extérieur financé de 75% à 90 %

* Un projet d’isolation des combles, d’isolation de votre garage, d’isolation de votre sous sol le reste à charge est toujours de 1€


Rénovation énergétique : ce qui va changer en 2022

« Ma Prime Renov 2022» va être étendue à tous les ménages, sans condition de revenus, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs. Objectif pour le gouvernement : décupler le nombre de travaux énergétique.

Qu’est-ce que « MaPrimeRenov’» ?

Un dispositif d’aides financières qui vise à inciter à la rénovation énergétique des logements privés. Mis en place début 2020, il fusionne le Crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Cette prime participe au financement des travaux d’isolation , de ventilation ou de changement de mode de chauffage. Son montant est progressif : plus les travaux engagés par le propriétaire sont performants, plus l’aide financière sera importante. Avec un plafond de 20 000 €.

Actuellement, seuls les ménages modestes et très modestes peuvent solliciter « MaPrimeRenov’», soit près de la moitié des Français. Les autres peuvent encore bénéficier du CITE mais, pour les plus aisés, l’aide est limitée à la seule isolation des murs.

Qu’est-ce qui va changer à partir de 2022 ?

Le dispositif « MaPrimeRenov’» sera élargi à tous les ménages, sans conditions de revenus.

La prime sera également attribuée aux propriétaires bailleurs (et plus seulement aux propriétaires occupant leur logement), ainsi qu’aux travaux en copropriété. Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, l’a annoncé  samedi dernier.

Pourquoi ces modifications ?

Parce que le gouvernement veut accélérer en matière de performance énergétique des logements.

le bâtiment est le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre en France, après les transports. Et que le pays compte entre 7 et 8 millions de « passoires thermiques », c’est-à-dire de logements dont la performance énergétique est classée F ou G.

Or, jusqu’à présent, ce chantier avance à petits pas. Depuis le début de l’année, « MaPrimeRenov » a attiré moins de 50 000 ménages, bien en deçà des 200 000 espérés. Des chiffres en partie dus au confinement, mais aussi à la complexité du dispositif. Les montants varient et se cumulent avec d’autres aides, ainsi qu’au manque d’information.

Étiquettes: